Monastir

Monastir est une ville côtière du Sahel tunisien, au centre-est de la Tunisie, située sur une presqu’île au sud-est du golfe d’Hammamet, à une vingtaine de kilomètres à l’est de Sousse et à 162 kilomètres au sud de Tunis. En 2014, la population de la municipalité atteint 93 306 habitants2.La ville est le chef-lieu du gouvernorat du même nom depuis 19744.
Monastir fait partie, avec Kairouan et Sousse, des premières villes arabes fondées en Ifriqiya. Elle est bâtie sur les ruines de l’ancienne ville punico-romaine de Ruspina dont l’existence s’étend sur près de dix siècles, du IVe siècle av. J.-C. au VIe siècle ap. J.-C.8. Lors du conflit hispano-ottoman, qui dure tout au long du xvie siècle, Monastir est la cible d’attaques des deux belligérants. La population réussit à éviter une annexion par les Espagnols en 1534 et la ville s’organise sous la forme d’une république populaire. Même si elle tombe pendant quatre ans sous leur coupe en 1550, elle est définitivement libérée par les Ottomans en 1554 pour être rattachée à la régence de Tunis dès 15749.Elle redevient alors le chef-lieu du caïdat de Monastir qui existait déjà sous les Hafsides, et ce dès le début de la présence turque en Tunisie. Laissée pour compte sous le protectorat français de Tunisie, Monastir retrouve son statut, en devenant le chef-lieu du gouvernorat du même nom, car elle est la ville natale du nouveau président Habib Bourguiba qui s’y fait par la suite construire de son vivant un mausolée dans lequel il est désormais inhumé, ainsi qu’un palais présidentiel à proximité de la ville. La mosquée Bourguiba, datant de 196310, fut aussi érigée en son honneur et l’aéroport international de Monastir porte également son nom.
Monastir est aujourd’hui une importante ville universitaire dont les étudiants représentent un cinquième de la population. Avec Sousse et Sfax, la ville est devenue grâce à son port un point de transbordement pour le marché de l’huile d’olive. Elle est également, depuis les années 1960, l’un des centres les plus importants du secteur touristique tunisien, en particulier pour sa station balnéaire de Skanès.
Lors des événements de la révolution tunisienne de 2011, la prison civile de Monastir est incendiée dans la nuit du 14 au 15 janvier. Plus de quarante prisonniers y trouvent la mort11.

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
No votes yet.
Please wait...